Défi 2 : Rentrée sportive! En quête de routine…


« A New Day Has Come » (merci Céline..!)

Et oui la rentrée est bel et bien là! Et même plutôt bien installée vu la date…
Qui dit rentrée, dit nouvelles résolutions, ou simplement recherche de nouveautés! C’est dans cet esprit que je me suis dit que je devais trouver ma nouvelle routine sportive… Alors depuis trois (quatre?!) semaines je cherche, je teste, je souffre (oui je me plante un peu parfois), pour voir ce qui me correspond le mieux… Pour l’instant je dois avouer que j’en suis encore au stade de recherches intensives!  Enfin intensive… entre le changement de rythme, de temps, l’arrivée du coloc’, et j’en passe, j’ai eu un peu de mal à me tenir à mon planning. Alors cette fois, on s’y met nom d’un chien!!! Et ON Y CROIT..!


Première étape : choisir son rythme

Certaines personnes préfèrent faire des séances longues mais peu nombreuses, alors que d’autres préfèrent en faire de très courtes tous les jours… Cela dépend bien évident de l’activité qu’on choisit! Personnellement, vu que j’aime le fitness, je préfère en faire souvent d’une durée variable…

Le plus important c’est la RÉGULARITÉ !

 

Deuxième étape : cibler ses objectifs pour mieux choisir les exercices

Je ne suis pas une professionnelle du sport donc ce n’est pas à moi d’aiguiller qui que ce soit sur tel ou tel exercice. Mais il me semble logique que si on fait du fitness, on choisira des exercices bien précis selon le résultat qu’on veut obtenir! par exemple, on se concentrera sur tout ce qui est fentes/squats pour les cuisses et fessiers…

Mais le plus important, c’est d’AIMER ce qu’on fait! On sélectionne les mouvements qu’on préfère faire (en gardant en tête ce qu’on veut, on ne pourra pas avoir des abdos d’acier si on ne les travaille pas un minimum). Et on les change de temps en temps, pour ne pas se lasser. Il existe pas mal d’alternatives aux exercices de base.

 

Troisième étape : toujours le faire avec plaisir!

Un détail qui fait toute la différence, l’ambiance! Si on le fait dans l’ennui le plus total on va vite perdre notre motivation, on aura l’impression de « perdre notre temps » parce qu’on le fera avec un peu de réticence… Alors on prend plaisir à se créer une playlist qui colle à notre humeur, à l’ambiance qu’on veut : quelque chose qui bouge pour nous donner du dynamisme, pour nous donner la pêche et nous faire sauter partout! ou plutôt quelque chose de calme pour les séances de stretching, yoga, etc… Le but est de se faire PLAISIR!

Le plus important est de le faire pour une bonne raison, j’entends par là une « raison POSITIVE » : bouger pour se faire du bien, pour s’amuser, pour être plus en forme, parce qu’on a envie d’être en bonne santé, d’être plus endurant etc… et non parce qu’on déteste son corps / son image, parce qu’on veut faire comme tout le monde, parce que quelqu’un s’est moqué de nous, etc… ça change TOUT! L’intention avec laquelle on fait les choses est primordiale!

Crème Dessert Choco-Caramel SANS LAIT


Comme je l’avais promis dans mon article Etape 1 : Bye Bye les produits laitiers, voici la recette de ma crème dessert préférée! A la fois légère et gourmande… Un régal! Et cerise sur la gâteau : c’est une recette 2-en-1, selon l’appareil qu’on utilise on obtient soit une crème soit un genre de mousse au chocolat..!


 

Les ingrédients pour 4 petits pots :

  • 400g de tofu soyeux
  • 6 ou 7 carrés de chocolat pâtissier « Carambar » de chez Poulain
  • un peu de lait végétal (personnellement j’utilise du lait de riz)
  • une cuillère à café de sirop d’agave, ou de sucre complet

 

Je commence par faire fondre le chocolat dans un fond de lait végétal auquel j’ajoute le sirop d’agave ou le sucre.
Pendant ce temps, je mixe le tofu soyeux à l’aide d’un blender/mixeur ou alors un batteur (pour avoir un effet « mousse »).
Je termine en mélangeant le chocolat fondu au tofu, toujours à l’aide du mixeur ou du batteur.
Je verse dans 4 petits pots type pots de yaourts avec couvercles, et je mets au frais quelques heures.

Et voilà, c’est fini!
Le plus long est peut être de faire la vaisselle..!

Etape 1 : Bye Bye les produits laitiers!


Aaaah l’éternel débat… Une bataille acharnée entre les lobbies laitiers et les divers instituts de santé, mais aussi les « vegan ». Je ne ferai pas un énième article décrivant en détail les effets de la consommation de produits laitiers sur l’organisme, ni sur la façon dont sont traitées les animaux, il y en a bien assez sur le net pour ceux qui veulent en savoir plus… Ici je donnerai simplement mon vécu et mes conseils pour apprendre à s’en passer.


L’an dernier, pour des raisons de santé (rien de très grave mais surtout gênant), on m’a préconisé d’arrêter de consommer tous les produits laitiers. Autant dire que j’ai cru que ma vie s’arrêtait… Bon ok j’exagère peut être un peu, mais ça a été un choc!

Moi qui ne mangeais quasiment que ça :

1 fromage blanc au p’tit déj’
2 yaourts en dessert le midi après avoir pris du fromage
1 ou 2 yaourts pour le « goûter »
1 ou 2 yaourts en fin de repas le soir + fromage
et devant la télé pour grignoter yaourt et fromage.

Je suis d’accord j’en faisais une consommation excessive, aucun doute là-dessus! Je vous laisser imaginer la difficulté que ça a été pour moi d’arrêter tout ça…

 

D’abord, les résultats après la suppression de ces produits :

  • Au bout d’un mois, je dirais que j’avais perdu 50% de ma cellulite (approximativement, je ne peux pas calculer précisément)
  • De même pour la rétention d’eau, mes jambes enflaient beaucoup moins au cours de la journée, beaucoup moins de douleurs et bien moins inesthétiques
  • Moins glamour, la digestion : ventre plat car plus de ballonnements, sensation de « légèreté », amélioration du transit
  • Gain d’énergie, j’étais très souvent fatiguée et là : magie! Retour de mon dynamisme
  • Disparition des maux de têtes qui devenaient de plus en plus fréquents
  • Disparition de l’acné, peau plus lisse, moins de rougeurs etc…

Rien que pour ça je suis contente d’avoir arrêté le lait (de vache)! Mais voilà, depuis début juillet, gros n’importe quoi, j’ai repris yaourt, crème et fromage! Je n’expliquerais pas comment j’en suis arrivée là mais ça a été une de mes pires erreurs… Donc je reprends mes bonnes habitudes à partir de maintenant!

Le but n’est pas non plus de ne plus JAMAIS en manger, une fois de temps en temps pour se faire plaisir n’est pas proscrite!

 

Mes conseils pour supprimer les produits laitiers (de vache):

  • Le premier conseil, comme pour beaucoup de choses c’est : y aller PROGRESSIVEMENT!
  • Pour les yaourts, il existe des alternatives comme : les yaourts au soja (je crois qu’il y en a au « lait » de riz aussi), au lait de chèvre, au lait de brebis (beaucoup plus doux que les précédents). Il faut le temps de s’habituer à ces nouveaux goûts, au départ je n’aimais pas du tout ceux au soja mais en y ajoutant du sucre complet j’ai adoré! Je n’ai pas testé ceux au lait de chèvre, mais ceux au lait de brebis : la 1ère expérience n’a pas été très concluante, trop acide, un goût vraiment désagréable. Puis récemment une amie m’a fait découvrir un yaourt au lait de brebis BIO, et là surprise : quasiment le même goût que ceux au lait de vache, pas acide du tout. Je ne sais pas si ça vient du fait qu’il était Bio, ou de la marque mais maintenant j’adore! Je tiens juste à rappeler que le problème est avec le lait de VACHE, les laits de brebis et chèvre sont plus légers et bien moins chargés en lactose.
  • En ce qui concerne le lait en lui même, on trouve facilement plein d’autres « laits » végétaux pour le remplacer : soja, riz, amande, avoine, noisette, épeautre… Personnellement j’utilise beaucoup le « lait » de riz, assez neutre mais plutôt sucré, je m’en sers surtout pour le porridge ou pour me faire des chocolats chauds (au « chocolat carambar » fondu, un régal!). Sinon j’aime bien le lait de soja vanille de chez Bjorg pour manger avec des céréales type Corn Flakes, ou à boire comme ça le matin. Pour ce qui est de la cuisine salée je n’ai pas encore testé, mais je vais essayer d’ici peu je pense… Et bien sûr, vous pouvez trouver du lait de chèvre ou de brebis, comme pour les yaourts.
  • La crème : je ne parle que de ce que je connais, je n’ai rien fait de type sauce carbonara ou autre, mais je prends de la crème d’avoine pour ajouter dans des plats à base de riz ou de pâtes, et je trouve ça vraiment bon. Ce n’est pas la même chose que de la crème fraîche, je ne le nierai pas, mais ça me permet de manger « moins sec » et me faire plaisir. J’utilise aussi de la crème de riz dans une recette de gâteau au chocolat. Les autres je ne connais pas vraiment… mais il existe bien évidemment de la crème de soja.
  • Les crèmes desserts : je mettrai bientôt en ligne des idées recettes qui peuvent remplacer les crèmes dessert habituelles, dont une vraiment excellente! Il existe plusieurs alternatives, mais pour moi la meilleure c’est celle faite à partir de tofu soyeux (ici). Une consistance onctueuse mais légère, un goût assez fin, le terme « soyeux » le caractérise parfaitement!

Je pense avoir fait le tour de mes « connaissances » sur le sujet. Comme vous le voyez je n’ai pas abordé la question du fromage… irremplaçable pour moi! Je préfère me faire plaisir une fois de temps en temps avec du VRAI fromage et le savourer. Bien sûr, il y a toujours le fromage de chèvre et de brebis, comme pour les yaourts. Pour ceux qui aiment terminer leurs repas avec une touche sucrée, vous pouvez faire comme moi et manger une compote, c’est bien différent d’un yaourt ou d’une crème dessert je le sais bien, mais ça permet de satisfaire sa petite envie de sucré, mais préférez les compotes sans sucre ajouté, et Bio de préférence…

Voilà comment moi je gère cette étape, j’espère que ça vous aidera..!

Mon Défi 1 : Gainage

JOUR 1 : Dimanche soir

Exercice 1 : OK
Exercice 2 : appui coude/genou, j’ai préféré forcer le moins possible pour la 1ère séance, surtout que c’est une position que j’avais du mal à tenir avant, surtout du côté droit, à cause de mes problèmes de dos. Le changement? Un rdv chez l’ostéopathe entre les  deux séances. Résultat : aucun problème, aucune douleur. OK
Exercice 3 : perte d’équilibre sur la première série, ensuite OK. Tendinite au poignet droit, donc appui sur avant bras surélevé pour être à hauteur normale, OK

Objectif pour la fois suivante : augmenter la durée.

 

JOUR 2 : Lundi soir

Travail sous la pluie toute la matinée, vêtements trempés, températures entre 13°C et 15°C. Dans l’après-midi j’ai la nuque et le dos complètement raides, le reste du corps endolori et des vertiges. Je remets ma deuxième séance à demain. La santé avant tout!

 

JOUR 3 : Mardi soir

Encore des douleurs d’hier, mais MOTIVATION! J’ai commencé par trois séries pour voir comment mon corps réagirait… et pas de problème! Donc j’en ai fait trois de plus. J’en ai profité pour essayer de changer mes appuis pour le gainage latéral, c’est-à-dire les pieds au lieu des genoux : pas de douleur musculaire mais trop gênant au niveau des pieds, donc j’ai repris les genoux. Toujours un problème d’équilibre sur la première série de l’exercice 3. Bien fatiguée quand même! On verra demain ce que ça donne!

 

JOUR 4 : Mercredi soir

Grosse fatigue aujourd’hui, le manque de sommeil se fait sentir, mon travail m’use musculairement et ça tire un peu de tous les côtés. Donc je me limite à 3 séries pour écourter la séance. Mais pour « compenser » comme je peux, j’augmente légèrement le temps de chaque exercice, je passe à 35s/25s. Petite surprise du jour : j’ai réglé mon problème d’équilibre sur l’exercice 3! Je suis contente, c’est une petite victoire personnelle…

 

JOUR 5 : Jeudi soir

Léger retour de forme aujourd’hui… « I feel good! I knew that I would now! » J’ai enfin pu reprendre une séance normale, ça fait du bien!
6 séries à 35s/25s, aucune douleur, équilibre OK. Je sens que je force de moins en moins, je vais augmenter la durée un nouvelle fois demain.

Objectif : 6 séries à 40s/20s

JOUR 6 : Vendredi soir

Journée bien chargée, j’ai fini le boulot vers 13h, et j’ai direct enchaîné sur un repas avec une amie que je n’avais pas vu depuis trèèès longtemps, donc papotage et cie, si bien qu’elle est restée chez moi jusqu’à ce qu’une autre amie vienne manger at home le soir! Encore du piplettage jusqu’à tard… Donc autant dire impossible de caser une séance de gainage dans cette journée! Mais je pense que ça m’a fait du bien, avec la fatigue j’avais mal entre les omoplates… Rattrapage demain!

 

Jour 7 : Samedi après-midi

Dormi bien trop tard ce « matin », mais motivée : 1h30 après mon p’tit déj’ l’heure du gainage a sonné! 6 séries donc 30min, je suis passée à 40s/20s, ENFIN! De nouveau un problème d’équilibre sur l’exercice 3 mais sur la dernière série cette fois, je crois que c’est parce que ça commençait à devenir un peu difficile. Mais assez contente!

Bon, résultat, sur 7 jours je n’ai fait que 5 séances, je ne sais pas si j’en refait encore 2 jours pour dire de terminer le défi ou si je peux direct recommencer mes vrais séances de fitness… Peut être encore une à laquelle j’ajoute une bonne séance d’étirements… Mystère pour l’instant! La suite au prochain épisode!

DEFI 1 : UNE SEMAINE DE GAINAGE


« C’est décidé, je me (re)mets au sport! »

Combien de fois on s’est dit ça? A peu près tous les dimanches soirs, non?! Alors on reprend un lundi : « rien ne m’arrêtera, motivation à toute épreuve! » on se donne à fond, c’est dur mais on repousse nos limites :« It’s the EYE OF THE TIGER, it’s the thrill of the FIGHT » (oui on s’emballe un peu…) ça tire, ça fait mal, mais c’est ça qui prouve que ça marche pas vrai?! Le mardi on se réveille, courbatures partout, Aïe! Mais on tient bon, encore une petite séance, on est des WARRIORS!!! On a mal avant de commencer, mais c’est pas grave on tient notre parole! Alors là avec la douleur, dans le meilleur des cas, on fait mal les mouvements et ce sont les mauvais muscles qui travaillent donc utilité : zéro! Dans le pire des cas, on fait mal les mouvements et on SE fait mal, de façon plus ou moins grave, utilité : double zéro!


 

Et je parle en connaissance de cause..!

Jeudi soir : « Allez, j’arrête de repousser à lundi, je suis motivée, je saute sur l’occasion!!! OUAAAAIIIIS! » Bon j’ai quand même eu un minimum de jugeote, j’ai opté pour une séance courte: petit échauffement rapide, 20min en interval training 30s d’effort / 30s de repos, des exercices simples que j’ai l’habitude de faire : fentes, squats, et abdos faciles… Oui, mais… non, je rectifie : j’AVAIS l’habitude de les faire! Nuance, nuance… Et encore j’ai pensé à m’étirer après!

Vendredi matin : « Ouch, je sens des muscles que j’avais oublié… ça ira mieux au cours de la journée quand ça se sera réchauffé ». Samedi soir : « Tiens, ça tire un peu plus, ça doit être la fatigue! »

Samedi matin : « Aaaah mon Dieu! JE PEUX PLUS BOUGEEEER! Continuez sans moi, je ne ferai que vous ralentir… Argh! » Bon, ben, finalement c’était pas la fatigue! Juste des courbatures monstrueuses… C’était pas une bonne idée de reprendre aussi vite!

Voilà comment j’ai vite revu mon programme de reprise! Et pourtant je savais que je devais y aller doucement, mais ce n’est pas parce qu’on SAIT qu’on FAIT correctement..!

La solution pour une vraie reprise en douceur et surtout en sécurité? Le GAINAGE! Fondamental pour renforcer les muscles posturaux, faire les exercices comme il faut et donc éviter de se blesser avec une mauvaise posture!

 

DEFI 1 : UNE SEMAINE DE GAINAGE !

Pour moi 3 exercices différents :

1. Gainage frontal : face au sol, appui avant bras et pointes de pieds, de façon à ce que les jambes, le bassin et le dos soient bien alignés.

2. Gainage latéral : sur le coté, appui avant bras et pied, soulever le bassin pour avoir les jambes, le bassin et le dos alignés. Alternative pour les débutants : appui avant bras et genou.

3. Extension des jambes : départ à quatre pattes, appui main et genou, tendre une jambe et le bras opposé.

PROGRAMME :

Ex 1 x1,
Ex 2 x2 (côté droit + gauche),
Ex 3 x2 (côté droit + gauche).

Tenir la position 30s, puis relâcher 30s, pour chaque exercice.
Pour ceux qui débutent, commencer par 20s/20s.
Pour augmenter : 40s/20s.

Série à répéter 6 fois pour moi, tenir au moins 3 fois.

Terminer par quelques étirements.

Je n’ai plus qu’une chose à dire :

A vos marques, prêts, PARTEZ!

Commencer sur de bonnes bases…

LA CURE DEPURATIVE

 

Certains trouveront peut être à redire sur mon raisonnement, mais la première chose qui me vient à l’esprit quand je pense à reprendre à zéro c’est : commencer par « nettoyer » le terrain avant de faire quoi que ce soit d’autre! Comme on ponce le bois avant de le revernir… Je me dis qu’il faut commencer par aider notre corps à éliminer tous les surplus qu’on a pu accumuler au cours des dernières semaines/mois, pour ensuite apprécier les bienfaits des changements qu’on entreprend et rester motivé en voyant nos efforts récompensés!

Pour ma part, j’ai choisi de faire une cure de trois semaines de Dépurasève, de la sève de bouleau à laquelle on a ajouté deux extraits de bourgeons : cassis et bouleau, pour renforcer les effets. Cette cure a pour but de stimuler les émonctoires (organes permettant l’élimination des déchets de l’organisme) donc une meilleure élimination des toxines (issues de l’alimentation, des médicaments, des pesticides, etc…). Cette cure me semblait d’autant plus importante qu’en plus d’avoir eu une alimentation déplorable ces deux derniers mois, je n’ai pas eu d’autres solutions que de prendre tout un tas d’anti-douleur/anti-inflammatoire pour survivre à une rage de dents, qui a donc entrainé des soins dentaires dont anesthésies… Je préfère ne pas penser à toutes ces substances que mon organisme a dû emmagasiner… Ce n’est donc pas un luxe que de le soutenir dans sa tâche! De cette façon il s’épuisera moins et sera d’autant plus réceptif aux changements qu’on opérera par la suite.

Alternative : pour ceux qui n’ont pas envie d’investir dans un produit spécifique, il est possible de faire une cure de citron BIO. Prendre le jus d’un demi citron BIO le matin à jeun dans un peu d’eau à température ambiante, ni froide ni chaude, légèrement tiède. Si vous n’avez pas de citron, vous pouvez utiliser du jus de citron pur en bouteille, ce sera toujours mieux que rien… mais BIO! J’insiste là-dessus, si vous consommer des produits bourrés de pesticides, la cure n’aura pas d’effet détoxifiant (pesticides = toxines, le but est de les éliminer, et non d’en ingérer).


Mon avis:

Je n’en suis qu’à mon 5ème jour de cure, je ne peux pas encore observer d’effet particulier… En ce qui concerne le goût, vraiment rien d’affreux (et pourtant je suis pénible!), voire même assez agréable, mais j’ai opté pour la version sans alcool donc plus douce, que je dilue dans un peu d’eau. Vu qu’il faut le consommer à jeun, cela peut vite être écœurant pour les personnes sensibles le matin…


Où le trouver?

La version originale : http://www.aroma-zen.com/therapies-naturelles/gemmotherapie/complexes/depuraseve-seve-bouleau-recolte-2014-250ml-biologique-herbalgem-p-200.html

La version sans alcool : http://www.aroma-zen.com/therapies-naturelles/gemmotherapie/complexes/depuraseve-seve-bouleau-sans-alcool-recolte-2015-500ml-biologique-herbalgem-p-5046.html

Pour ceux qui ne connaissent pas aroma-zen.com : c’est un site sérieux, mon colis a été livré en très bon état, et très rapidement.

Etat des lieux


Avant toute chose, il faut établir un bilan de la situation : comment mangeons-nous? quel est notre rythme de vie? et notre activité physique? etc… Ensuite, il faut savoir quels sont nos objectifs, sur quel plan voulons-nous voir une amélioration? où se situe le « problème »? Il est primordial de savoir d’où l’on part et où nous voulons aller pour tracer le meilleur itinéraire possible, sans nous perdre en route, et pour que le voyage reste un plaisir.


 

Ma situation personnelle:

  • Alimentaire : depuis début juillet (2015) un vrai massacre! Pas de journée type puisque je mange n’importe quoi à n’importe quel moment… Je ne passe pas mon temps à manger, mais je n’ai pas des horaires de repas réguliers, je peux très bien prendre mon petit déjeuner à 8h30, grignoter un biscuit vers 11h, prendre mon déjeuner à 18h, et ensuite refaire un repas vers 21h30. Sans compter les en-cas si besoin de plus d’énergie… Ce que je consomme? Du pain, des pâtes, du riz, du jambon/blanc de poulet, des biscuits, du chocolat, de la brioche, des gâteaux, des crèmes desserts, du fromage, etc… En somme, beaucoup, BEAUCOUP trop de sucre! inutile de dire que les fruits et légumes ont disparu de mon alimentation. Résultat : je me sens lourde, j’ai toujours faim, je me sens faible en permanence… et en bonus retour en force de la rétention d’eau : non seulement c’est inesthétique (gonflements au niveau des membres inférieurs, je peux enfiler des vêtements le matin mais ne plus pouvoir les porter le soir à cause du « volume » que j’ai pris dans la journée) mais c’est aussi douloureux (lourdeur dans les jambes, je sens que la circulation se fait mal et j’ai besoin de faire plus d’efforts pour effectuer les mêmes mouvements au fur et à mesure de la journée, ce qui est très fatiguant).
  • Activité physique : je dois bien avouer que mon activité professionnelle présente au moins cet avantage, je dois me bouger! Donc même sans faire de sport à proprement parlé, je me dépense un peu tous les jours. Mais à part ça, depuis début juillet, c’est le silence radio, une autre disparition à déplorer! Résultat : la graisse a pris la place du muscle, j’ai perdu de la force et de l’endurance, je me fatigue au moindre effort… et combiné à mon alimentation, c’est la foire à la peau d’orange sur mes cuisses! Un pur bonheur…
  • Rythme de vie : insomnie sur insomnie, comme j’ai la chance de choisir mes horaires je peux me permettre de rester au lit plus longtemps le matin, mais quand on s’endort à 4h du matin, même en se levant à 9h ce n’est pas suffisant pour se reposer correctement, surtout qu’à ces heures là on manque le moment où le sommeil est le plus réparateur… Résultat : fatigue physique et nerveuse, stress, horloge biologique complètement déréglée, hyperémotivité, etc…

Je tiens à préciser que j’ai séparé les différents points pour plus de clarté, mais il est évident que tout est lié : je dors mal -> je suis fatiguée -> mon corps réclame du sucre, ou de la nourriture en abondance : alimentation déséquilibrée -> fatigue car mauvais apports nutritifs ou digestion difficile -> trop peu d’énergie pour pratiquer une activité physique (je n’énumérerais pas les bienfaits du sport ici). Et on entre dans un véritable cercle vicieux…

Ce qui ne va pas :

  • Fatigue physique et nerveuse
  • Baisse du moral
  • Perte de motivation
  • Sensation de lourdeur
  • Sensation de faim permanente
  • Prise de masse graisseuse
  • Rétention d’eau : gonflements et cellulite
  • Mauvaise image personnelle, perte de confiance en soi

 

Mes objectifs :

  • Dormir correctement
  • Adopter un rythme de vie régulier
  • Manger sainement
  • Perdre de la graisse et gagner du muscle
  • Apprendre à gérer mon stress
  • Gagner en énergie, endurance, force
  • Me sentir mieux dans mon corps, dans ma peau
  • Trouver mon équilibre et le GARDER !

 

Et maintenant? Plusieurs chemins possibles, je suivrai celui qui me semblera être le meilleur dans mon cas, en gardant mes buts en tête! Peut être que je ferai des erreurs… Peut être que mon avis changera… Peut être que je ferai un pas en arrière pour en faire deux en avant… Peut être que je perdrai ma motivation certains jours… Peut être… Je ne prétends pas être parfaite, bien au contraire, mais je fais de mon mieux, et c’est tout ce qui compte! Je ne fais pas tout ça pour suivre une mode, ni pour plaire à qui que ce soit, je le fais pour ma santé, pour mon bien-être, pour mon estime personnelle, pour me prouver que OUI j’en suis capable, Oui j’y arriverai, et OUI je peux (re)prendre ma vie en main!

C’est parti!